Logo Sans-3

Les entreprises

  • Une unité de production de robinetterie d'un Groupe international : les Cadres et les Contremaîtres de quelques départements au départ, 200 personnes maintenant.
  • Un Service de transport public urbain d'une capitale européenne.
  • Un Cabinet d'audit financier de 80 personnes : 20 personnes sur l'effectif total.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Beaucoup d'Entreprises ont à gagner à utiliser InterQualia pour les entretiens annuels.

 

LA SITUATION

 

 
L'Entreprise a déjà mis en place une démarche d'entretiens annuels avec un formulaire « maison » de préparation de cet entretien pour le Manager, un formulaire différent pour le Collaborateur, et un document Action que chacun d'eux va signer à l'issue de l'entretien.

Cet entretien est souvent perçu comme routinier « on met des croix dans des cases », « ne servant à rien » et, souvent, les objectifs fixés sont «  rapidement oubliés ».
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

NOTRE PROPOSITION

 

Question posée au DRH : si un Manager est « orienté tâche », il va évaluer son Collaborateur selon ce critère. Si un autre Manager est davantage orienté sur l'humain, il va évaluer son Collaborateur selon cet autre critère.

Que faites-vous pour harmoniser ces différences d'appréciation qui faussent la vision réelle et globale ?

La question est restée sans réponse.


Le Consultant propose alors d'utiliser le Bilan InterQualia comme référence et convainc le DRH.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

LE DÉROULEMENT

 

 
  • Le Collaborateur remplit le bilan InterQualia de son côté, avec ce qu'il vit à son poste et indépendamment du Manager.
  • Le Manager est formé à la lecture du Bilan InterQualia.
  • L'entretien se déroule donc autour des résultats du Bilan.
  • Manager et Collaborateur s'entendent sur un plan d'action.
  • Le processus de discussion et les objectifs sont fixés à partir des talents et du vécu du Collaborateur.
 
 
 
 
 
 

RÉSULTATS

 

Managers et Collaborateurs redécouvrent l'intérêt de ces entretiens annuels

: le détachement fait place à une motivation réelle, le Collaborateur se sent reconnu.
 

Le Collaborateur accorde toute leur valeur aux objectifs

quantitatifs et qualitatifs.
 

 La relation Manager- Collaborateur est plus constructive,

loin de l'appréciation empirique qui prévalait dans la méthode précédente

.

 

Le Manager a une meilleure vision globale du fonctionnement de son Équipe

et peut agir sur les bons leviers de motivation.

InterQualia facilite le travail du DRH qui gagne du temps : le résultat est immédiat, le suivi à long terme est plus précis, l'évolution du Collaborateur gagne en visibilité.